Bulgarie – Le Parlement bulgare et le Gouvernement démocratique

par , Président de la 40e Assemblée Nationale de la République de Bulgarie (Narodno Sobranie)

La Conférence, à Paris, des Présidents des Parlements de l’Union européenne démontre clairement la nécessité pour les Parlements nationaux d’avoir un rôle actif et d’être garants de l’investissement direct des citoyens dans la gouvernance de leur pays et dans la prise de décision dans les affaires européennes. Les citoyens bulgares aussi ont une telle attente envers leur propre Parlement.
L’une des formes les plus évidentes d’une telle activité civique est le rôle accru des Organisations non gouvernementales dans le travail de l’Assemblée nationale. Ces derniers mois, certaines d’entre elles ont fermement demandé leur participation dans le débat sur les projets de loi et dans le contrôle de l’observation de leur application. En réponse à ces demandes, le Parlement bulgare a récemment adopté un amendement de ces procédures, pour de telles opportunités…
La mission de contrôle du Parlement est en harmonie avec l’accent mis, lors de la Conférence de Paris, sur la surveillance, qui échoie aux Parlements nationaux, pour le respect des directives et des réglementations de l’Union européenne. Avec raison, à la Conférence, l’accent a été mis sur le rôle de supervision des corps législatifs nationaux, avec les questions concernant la subsidiarité.
Sans doute, l’agenda des corps législatifs et l’importance qu’il reflète des priorités sociales et civiques des sociétés est décisive pour le lien entre les citoyens et le Parlement.
Ici encore, la Conférence de Paris offre des perspectives significatives.
La présentation de Felipe Gonzales sur le travail du groupe de réflexion sur l’avenir de l’Europe a souligné le lien entre le redressement de la crise et la réforme de l’Union à travers l’agenda social.
D’où l’actualité pertinente des propositions faites par le Président de l’Assemblée Nationale française Bernard Accoyer que les Parlements nationaux étudient, comme ils assistent le travail du groupe concernant les instructions à long terme pour le développement de l’Union européenne.